Vosges Opération Libre https://gol.framasoft.org 17-18 mai 2014 à Gérardmer Wed, 21 May 2014 19:06:30 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=4.2.9 Faire connaître Gérardmer et enrichir Wikipédia (2) https://gol.framasoft.org/faire-connaitre-gerardmer-et-enrichir-wikipedia-2/ https://gol.framasoft.org/faire-connaitre-gerardmer-et-enrichir-wikipedia-2/#comments Tue, 18 Mar 2014 09:30:56 +0000 http://gol.framasoft.org/?p=367 200px-wikimedia_france_logo.svgLe jeudi 13 mars 2014 une dizaine de personnes se sont réunies à la médiathèque du Tilleul à l’invitation de son directeur Benoît Taillandier.

En amont de Vosges Opération Libre qui se tiendra le samedi 17 et le dimanche 18 mai à l’Espace L.A.C. de Gérardmer, le thème de la soirée était : Faire connaître Gérardmer et enrichir Wikipédia.

Thierry Pierrat a rappelé les enjeux du Libre et Jacqueline Louviot a exposé les grands principes et le fonctionnement de l’encyclopédie collaborative Wikipédia, en présence de deux journalistes.

A cette occasion le public a découvert que l’article Gérardmer en langue française était consulté en moyenne 150 fois par jour, mais qu’il était également décliné en 32 autres langues.

Cet article, créé dès 2003, mérite cependant d’être retouché et développé grâce aux compétences de chacun, à condition de s’appuyer sur des sources indépendantes et de qualité. C’est le cas de nombreuses autres entrées directement liées au sujet, telles que Cailloutage de Gérardmer, Festival international du film fantastique de Gérardmer, Fête des Jonquilles de Gérardmer, Gare de Gérardmer, Jamagne, Lac de Gérardmer, Tramway de Gérardmer, Triathlon de Gérardmer ou Vologne, sans parler de ceux consacrés aux personnalités nées à Gérardmer comme Maximilien Kelsch, Maxime Laheurte ou Claude Vanony.

Beaucoup de nouveaux articles et illustrations sont attendus : les Gérômois sont donc vivement encouragés à apporter leur contribution à cette entreprise aussi utile que passionnante !

gerardmerwikipediajeudi13mars2014

]]>
https://gol.framasoft.org/faire-connaitre-gerardmer-et-enrichir-wikipedia-2/feed/ 0
Faire connaître Gérardmer et enrichir Wikipédia, c’est à la portée de tous les gérômois ! https://gol.framasoft.org/faire-connaitre-gerardmer-et-enrichir-wikipedia-cest-a-la-portee-de-tous-les-geromois/ https://gol.framasoft.org/faire-connaitre-gerardmer-et-enrichir-wikipedia-cest-a-la-portee-de-tous-les-geromois/#comments Sat, 01 Mar 2014 12:47:32 +0000 http://gol.framasoft.org/?p=301 logoge Un article a propos de la session Wikipédia qui se tiendra à Gérardmer le 13 mars 2014 à 18h00 à la médiathèque. Source: site Gerardmer Info, le site de référence d’informations locales (http://gerardmerinfo.fr/?p=28821).

Faire connaître Gérardmer et enrichir Wikipédia, c’est à la portée de tous les gérômois !

Les 17 et 18 mai prochains, l’Espace-Lac de Gérardmer accueillera la manifestation « Vosges Opération Libre ». Cet événement inédit dans la région Grand Est est ouvert à tous et orienté à la fois pour le grand public et pour les professionnels. Il est organisé, en partenariat avec la Ville de Gérardmer et plusieurs associations d’envergure nationale et internationale. Pour n’en citer que quelques unes : Wikimédia France, Open Knowledge Foundation, OpenStreetMap France, Lorraine Data Network, GOALL, Framasoft, Tela Botanica, LiberTIC…

Dans ce cadre, la Médiathèque du Tilleul prépare actuellement un atelier en partenariat avec Wikimédia France, structure en charge de la gestion de Wikipédia. L’objectif de cet atelier sera de permettre à chacun d’enrichir les articles de l’encyclopédie en ligne liés à Gérardmer et à ses environs, ou encore d’en créer de nouveaux.

En s’appuyant sur les ouvrages du fonds local de l’établissement, les participants pourront vérifier et référencer leur contribution aux articles afin de s’assurer de leur fiabilité, condition pour que cette encyclopédie libre garde ses lettres de noblesse. Ce sera aussi l’occasion, pour les passionnés d’histoire locale comme pour les néophytes, de découvrir ou redécouvrir leur environnement et de le faire partager au plus grand nombre.

Cet atelier s’adresse à toute personne intéressée, individuellement ou par le biais d’une association, par le fonctionnement de Wikipédia. « Chacun possède un savoir sur Gérardmer susceptible d’enrichir l’encyclopédie en ligne en s’appuyant sur les ouvrages disponibles à la médiathèque et en référençant ainsi ses connaissances », précise le directeur Benoît Taillandier.

IMG_5344

Benoît Taillandier et Lydie Guillemain insistent sur le fait que cet atelier est réellement ouvert à toutes et à tous

« Nous avons déjà fait appel aux gérômois pour ce type de projet lors des « Journées du Patrimoine » par exemple. Cet atelier concerne tout le monde et s’inscrit dans la durée car chaque article sera ensuite consultable en temps sur Wikipédia une fois qu’il sera validé », ajoute l’adjointe à la culture Lydie Guillemain.

Un atelier qui vous sera d’ailleurs expliqué par Jacqueline Louviot, membre de Wikimédia France, lors d’une réunion d’information, ouverte à tous, le jeudi 13 mars à 18 h à la Médiathèque du Tilleul. Cette dernière vous expliquera notamment a marche à suivre pour ajouter un article à Wikipédia

Vous êtes donc tous et toutes invités à participer à cette initiative nouvelle d’éducation populaire. Venez nombreux !

N’hésitez pas à vous renseigner et, éventuellement, à confirmer votre présence auprès de Benoît Taillandier, directeur de la médiathèque, au 03 29 63 00 70.

Pour en savoir plus : http://vosges.operation-libre.org

]]>
https://gol.framasoft.org/faire-connaitre-gerardmer-et-enrichir-wikipedia-cest-a-la-portee-de-tous-les-geromois/feed/ 0
Session d’information le 22 février 2014 à Gérardmer https://gol.framasoft.org/session-dinformation-le-22-fevrier-2014-a-gerardmer/ https://gol.framasoft.org/session-dinformation-le-22-fevrier-2014-a-gerardmer/#comments Tue, 14 Jan 2014 22:06:06 +0000 http://gol.framasoft.org/?p=250 cropped-logo_VOL300x152.png

COMMUNIQUÉ | SESSION D’INFORMATIONLe samedi 22 février 2014 à 10h00Mairie de Gérardmer (salle des armes)

Téléchargez le communiqué — version .odtversion .pdf

Vosges Opération Libre : un événement culturel et participatif

http://vosges.operation-libre.org

Promoteur : Association Framasoft / Libre Action

Vosges Opération Libre est un événement inédit dans la région Grand Est. Il se déroulera les 17 et 18 mai 2014 à Gérardmer. Il est ouvert à tous et orienté à la fois pour le grand public et pour les professionnels. Il est organisé, en partenariat avec la Ville de Gérardmer et plusieurs associations d’envergure nationale et internationale. Pour n’en citer que quelques unes : Wikimédia France, Open Knowledge Foundation, OpenStreetMap France, Lorraine Data Network, GOALL, Framasoft, Tela Botanica, LiberTIC… Vosges Opération Libre vise à promouvoir la culture libre et l’ouverture des données en organisant des actions thématiques formulées en stands, ateliers, conférences, projection permanente de films libres, débats, etc.

L’objectif de la session d’information du 22 février 2014 est de présenter cet événement participatif ainsi que les ateliers et conférences qui seront proposés. La rencontre se déroulera en présence de représentants des différentes associations organisatrices. Nous invitons toutes les personnes intéressées par la démarche relative aux données ouvertes et leur valorisation à venir réfléchir avec nous aux opportunités de cette Opération Libre : qu’il s’agisse de données d’ordre géographiques, statistiques ou factuelles, enrichir les pages Wikipédia relatives à Gérardmer ou aux Vosges en général, ou plus simplement venir comprendre les usages des outils numériques et les enjeux du partage des données et des connaissances.

Nous convions à cette session d’information tous les habitants de Gérardmer, acteurs de la vie publique, représentants d’associations locales, acteurs économiques, représentants d’organismes publics ou privés.

——————————————-
Retrouvez toutes les informations sur le
site dédié à l’opération :
http://vosges.operation-libre.org
——————————————-

Qu’est-ce qu’une opération libre ?

Les Opérations Libres démontrent les opportunités de l’ouverture des données et des contenus pour les communes à travers une mobilisation inédite sur un territoire. Vosges Opération Libre invite tous les habitants, professionnels et amateurs à rejoindre les animations (stands, conférences, démonstrations) et les formations (en ateliers) pour participer à la production et à la valorisation des données et contenus de la commune de Gérardmer et du département des Vosges! Il s’agit d’initier un mouvement général pour les collectivités locales comme pour les habitants en faveur de l’ouverture des données publiques. Il s’agit aussi d’engager les citoyens dans un rapport différent avec leur territoire en montrant que le partage des connaissances leur permet d’être collectivement valorisées.

——————————————-
La session d’information du 22 février 2014
se déroulera en présence de:

  • Baptiste Fluzin (Open Knowledge Foundation France)
  • Claire Gallon (LiberTIC)
  • Jacqueline Louviot (Wikimédia France)
  • Christophe Masutti (Framasoft)
  • Romain Mehut (OpenStreetMap France)
  • Thierry Pierrat (GOALL)
  • Quentin Theuret (Framasoft)
  • etc.

——
LIENS
——
Vosges Opération Libre: http://vosges.operation-libre.org
Wikimédia France: http://www.wikimedia.fr
Open Knowledge Foundation: http://fr.okfn.org
OpenStreetMap France: http://openstreetmap.fr
Lorraine Data Network: http://ldn-fai.net
GOALL: http://www.goall.fr
Framasoft: http://framasoft.org
Tela Botanica: http://www.tela-botanica.org/
LiberTIC: http://libertic.wordpress.com/libertic

]]>
https://gol.framasoft.org/session-dinformation-le-22-fevrier-2014-a-gerardmer/feed/ 0
Wikimédia et les acteurs culturels dans l’Ouest : un an après https://gol.framasoft.org/wikimedia-et-les-acteurs-culturels-dans-louest-un-an-apres/ https://gol.framasoft.org/wikimedia-et-les-acteurs-culturels-dans-louest-un-an-apres/#comments Tue, 07 Jan 2014 19:57:16 +0000 http://gol.framasoft.org/?p=235 200px-wikimedia_france_logo.svgRetour d’expérience sur les actions de l’année 2013 menées par Wikimédia France et les acteurs culturels de Rennes et d’ailleurs.

Source : Blog.wikimedia.fr (06/01/2014)

Le 21 décembre s’est tenue la WikiPermanence mensuelle du groupe de Wikimédiens rennais, la Non-Cabale de l’Ouest (NCO). Cette permanence avait lieu à la Cantine numérique rennaise avec pour thème les actions avec les institutions culturelles. À la suite de la wikipermanence de décembre 2012, cette conférence était centrée sur la culture, contrairement au format habituel d’atelier pratique. C’est donc un bilan d’une année de réalisations et d’expérimentations en collaboration avec les acteurs culturels de Rennes et sa métropole qui était proposé.

WikiPermanence,_Rennes,_20-12-2013-3

Benoît Evellin et Sarah Toulouse (CC-BY-SA, EdouardHue)

La permanence était animée par Benoît Evellin, avec l’intervention de Violaine Le Nénaon des Archives municipales de Rennes, de Sarah Toulouse de la Bibliothèque de Rennes Métropole et de Nathalie Martin et Jean-Frédéric Berthelot de Wikimédia France. Une vingtaine de personnes ont assisté à la présentation.

Les projets de l’année avec les acteurs culturels rennais

Après une brève présentation des projets et du mouvement Wikimedia par Benoît, Violaine Le Nénaon a présenté les ateliers de contribution réalisés aux Archives municipales de Rennes et destinés à faire connaître ce lieu, sa bibliothèque et ses collections. Deux sessions de trois heures avaient été organisées les 9 et 16 novembre, permettant à des débutants de faire leurs premiers pas sur Wikipédia et à des wikipédiens chevronnés d’accéder à une documentation spécifique et de valeur sur le patrimoine local. Seize personnes ont ainsi participé à ces ateliers qui seront reconduits en 2014.

Autre succès pour les Archives, le versement de numérisations de documents du domaine public en haute résolution : 82 fichiers ont été versés sur Wikimedia Commons. La visibilité de ces fichiers est à la hauteur du rayonnement des projets Wikimedia : 125 414 vues pour 41 fichiers utilisés et 61 utilisations différentes sur des pages des projets Wikimedia entre octobre et décembre 2013.

2fi453_Projet_d'une_salle_de_spectacle_1831

Exemple d’image importée par les Archives : projet de salle de spectacle à Rennes, Charles Millardet, 1831 (domaine public, sur Wikimedia Commons)

 

Sarah Toulouse, conservatrice de la Bibliothèque de Rennes Métropole, nous a ensuite fait part du point de vue de son institution quant aux travaux réalisés avec les wikimédiens. Un atelier destiné à des contributeurs chevronnés a eu lieu le 24 novembre 2013 afin d’éprouver la collaboration entre les contributeurs et le personnel de la bibliothèque. Suite au succès de cette opération, qui a rassemblé une dizaine de wikipédiens, une session grand public sera organisée un dimanche au printemps. Ces ateliers, tout comme l’évolution de l’article consacré à l’institution, sont importants pour la Bibliothèque afin que celle-ci « apparaisse sur Wikipédia comme lieu de ressource pour les sources ».

Sarah a ensuite présenté les Tablettes rennaises, la bibliothèque numérique patrimoniale lancée en septembre 2013. Bien qu’étant une des dernières bibliothèques numériques lancées en France, celle-ci se distingue par l’attribution explicite des documents publiés au domaine public. Les métadonnées des documents sont sous licence ODbL et les autres écrits du site sous licence Creative Commons. Il s’agit pour la bibliothèque de lancer le débat autour de la réelle utilisation du domaine public, qui appartient à tous, et d’en favoriser la réutilisation. Les statistiques de consultation sont encourageantes : les 7 fichiers importés ont généré 4 746 vues d’octobre à décembre 2013.

2013-11-24 15.01.29

Atelier contributif à la bibliothèque des Champs Libres le 24 novembre 2013 (CC-BY-SA Auregann)

Nathalie Martin, directrice exécutive de Wikimédia France, a présenté les ateliers contributifs réalisés au Centre Pompidou. Ceux-ci associent wikimédiens débutants et personnels de l’institution afin d’accroître la visibilité et la connaissance autour des artistes contemporains. Jean-Frédéric Berthelot, contributeur actif de Wikimedia Commons et fin connaisseur des problématiques des institutions culturelles, a présenté des projets de versements de contenus soutenus et conseillés par Wikimédia France, par lesquels les métadonnées sont mises en valeur. Par des cas concrets, il a expliqué que Wikimedia Commons donnait à ces contenus un potentiel d’accessibilité démultipliée : structuration multilingue des métadonnées, système transversal et exhaustif de classement, dynamique contributive de la description des fichiers.

Nous remercions encore Nathalie Martin pour son soutien, ainsi que Sarah Toulouse et Violaine Le Nénaon pour leurs interventions et leur enthousiasme contagieux !

En 2014

La présentation s’est terminée par une ouverture sur les projets à réaliser en 2014. Outre les ateliers d’apprentissage à la contribution, programmés pour le premier semestre à la Cantine numérique, nous espérons proposer au public des ateliers aux Archives ou à la Bibliothèque. Un nouveau partenariat en cours d’élaboration apportera bientôt de nouveaux contenus aux projets Wikimedia.

Les collaborations entre acteurs culturels et wikimédiens restent ouvertes à toute idée ou opportunité. Vous souhaitez participer, vous tenir au courant ou rencontrer les wikimédiens rennais ? N’hésitez pas à suivre l’agenda de la Cantine, laisser un message à rennes@wikimedia.fr ou à venir nous rencontrer à l’une de nos rencontres hebdomadaires !

]]>
https://gol.framasoft.org/wikimedia-et-les-acteurs-culturels-dans-louest-un-an-apres/feed/ 0
Open data: comprendre l’ouverture des données publiques https://gol.framasoft.org/open-data-comprendre-louverture-des-donnees-publiques/ https://gol.framasoft.org/open-data-comprendre-louverture-des-donnees-publiques/#comments Tue, 05 Nov 2013 14:38:43 +0000 http://gol.framasoft.org/?p=84 open_data_chignardDepuis quelques années, l’open data — littéralement « les données ouvertes » — est un mouvement qui consiste à mettre les données publiques à disposition de tous. Publié en 2012, le livre de Simon Chignard est le premier en France consacré à ce sujet (article tiré du Blog BSI).

L’auteur définit le concept de données ouvertes et l’ensemble des critères techniques, juridiques et économiques qui font qu’une donnée est qualifiée d’ouverte.

Il montre comment l’open data a vu le jour, fruit de la culture politique anglo-saxonne — avec l’idée de la transparence comme outil démocratique — et s’est développé en France notamment dans le contexte juridique de l’Union européenne.

Les néophytes auront des renseignements très claires sur l’open data. Pour cela, l’auteur utilise des classements pour distinguer les données ouvertes (selon des critères thématiques, leur caractère statique ou dynamique, leur degré de complexité…), les réutilisations de ces données (selon quatre catégories « consultation », « médiation », « applications », « réutilisation spécialisée »). Il distingue aussi les principaux acteurs (selon trois rôles « détenteurs de données », « réutilisateurs » et « utilisateurs finaux »).

L’auteur s’adresse également aux acteurs publics susceptibles de mener concrètement un projet d’ouverture des données publiques. Il propose de réfléchir à la stratégie à mettre en place : pourquoi ouvrir des données publiques (les enjeux), avec qui (les acteurs et les communautés mobilisables), comment (en particulier sur la question des licences et de la tarification) ? Après le lancement d’un projet open data, l’auteur détaille aussi comment animer une communauté, valoriser les participants et les services créés et enfin mesurer les résultats obtenus.

Simon Chignard illustre son propos par de nombreux exemples, d’initiatives mises en place en France, de démarches d’ouverture des données plus ou moins abouties.

Pour finir, il aborde les bénéfices attendus dans notre vie quotidienne, les promesses d’innovation économique et sociale de l’open data à l’avenir mais également l’évolution du concept même d’open data en élargissant la problématique aux données coproduites, améliorées par les utilisateurs eux-mêmes (le crowdsourcing), aux données privées des entreprises et aux données personnelles…

Donneesouvertes.info est le site web qui complète l’ouvrage. Il propose des liens vers les références citées dans le livre et permet de rentrer en relation avec l’auteur Simon Chignard.

Pour voir des « données ouvertes » — en vrai ! — vous pouvez aller sur les sites web suivants : data.gouv.fr ; data-publica.com ; opendata.paris.fr ; opendata71.fr ; data.rennes-metropole.fr ; data.sncf.com

Titre: L’Open data : Comprendre l’ouverture des données publiques
Auteur: Simon Chignard
Préface: Jacques-François Marchandise
Nombre de pages: 192
Éditeur: FYP éditions (29 mars 2012)
Collection: Entreprendre
ISBN-13: 978-2916571706
]]>
https://gol.framasoft.org/open-data-comprendre-louverture-des-donnees-publiques/feed/ 0
Enjeux du numérique à Epinal https://gol.framasoft.org/enjeux-du-numerique-a-epinal/ https://gol.framasoft.org/enjeux-du-numerique-a-epinal/#comments Sat, 19 Oct 2013 19:59:37 +0000 http://gol.framasoft.org/?p=79 numerique-CG88-2013Le conseil général des Vosges organise une journée CULTURE NUMÉRIQUE – Enjeux et opportunités pour les territoires vosgiens, le mardi 12 novembre 2013 de 9 h à 12 h 30.

Différents thèmes sont abordés lors de conférences, d’une projection cinématographique et de débats avec l’auditoire. Une des conférences sera assurée par Jean-Christophe ELINEAU, conseiller municipal de la commune de Brocas dans les Landes, qui a décidé de libérer ses données publiques. Cette démarche d’ouverture des données publiques s’intègre dans une politique d’innovation ouverte et de développement des nouvelles technologies et des logiciels libres dans la commune.

L’accès est libre et gratuit.

]]>
https://gol.framasoft.org/enjeux-du-numerique-a-epinal/feed/ 0
Framakey: un bureau portable… pour écoles aussi https://gol.framasoft.org/framakey-un-bureau-portable-pour-ecoles-aussi/ https://gol.framasoft.org/framakey-un-bureau-portable-pour-ecoles-aussi/#comments Wed, 16 Oct 2013 21:56:56 +0000 http://gol.framasoft.org/?p=59 Framakey propose une compilation organisée d’applications portables. Le choix a été fait de ne porter que des logiciels libres, contribuant ainsi à les faire connaître, les diffuser et les utiliser. Les caractères libre et pionnier de la Framakey ont vu de nombreux projets utiliser ses briques pour construire des clés personnalisées répondant à leurs besoins, parmi lesquels on peut citer la « Clé en main » du CRDP de Paris et l’opération « 173 000 clés pour les lycées » réalisée par le Conseil régional d’Île-de-France. Bien d’autres projets similaires ont vu le jour. Plusieurs Framakeys sont disponibles, répondant à différents besoins, dédiée aux associations, à Wikipédia, ou même à l’éducation comme la Framakey Ecole présentée dans la vidéo ci-dessous, inspirée du Frama-DVD Ecole.

Retrouvez toutes les informations sur http://framakey.org

Une application portable est un programme informatique qui ne requiert pas d’installation préalable, ne dépend pas de composants externes et n’engendre pas de modification durable du système par son fonctionnement. Ces applications sont utiles notamment lorsque l’on se déplace d’un ordinateur à un autre (en voyage, du bureau à la maison, de son ordinateur principal à son netbook, etc.). On peut alors faire usage de l’application à partir d’un support amovible comme une clé USB, un baladeur numérique ou un disque dur externe. Il suffit de brancher sa clé sur n’importe quel PC hôte disposant du système d’exploitation Microsoft Windows, ou de démarrer directement sur la clé avec la Framakey Ubuntu-fr Remix, pour retrouver ses documents personnels et ses applications configurées.

Le projet Framakey propose également des clés en partenariat avec d’autres associations. Fruit d’une collaboration entre Framasoft et Ubuntu-fr, la Framakey Ubuntu-fr Remix associe une Framakey classique, des logiciels portables pour Mac OS X, et un Live USB adapté et francisé de la distribution Ubuntu, permettant ainsi soit de travailler sous Windows ou sous Mac, soit de démarrer l’ordinateur directement sur le système d’exploitation GNU/Linux. Elle partage ses profils Firefox et Thunderbird entre les trois systèmes d’exploitation. Elle propose en option la virtualisation de GNU/Linux Ubuntu dans Windows.

Accueil de la Framakey (Framakiosk)

Accueil de la Framakey (Framakiosk)

]]>
https://gol.framasoft.org/framakey-un-bureau-portable-pour-ecoles-aussi/feed/ 0
Carte de France de l’OpenData https://gol.framasoft.org/carte-de-france-de-lopendata/ https://gol.framasoft.org/carte-de-france-de-lopendata/#comments Sun, 16 Jun 2013 18:03:19 +0000 http://gol.framasoft.org/?p=167 logo-liberticBasé sur le travail de veille de Libertic, une carte participative montre les avancées en France du mouvement Open Data. La carte est alimentée par les remontées des Internautes (chacun peu participer) et illustre les projets menés par les Villes, les collectivités territoriales ou les associations.

La carte est accessible sur opendata-map.org

opendata-map

]]>
https://gol.framasoft.org/carte-de-france-de-lopendata/feed/ 0
Option Libre. Du bon usage des licences libres https://gol.framasoft.org/option-libre-du-bon-usage-des-licences-libres/ https://gol.framasoft.org/option-libre-du-bon-usage-des-licences-libres/#comments Tue, 16 Apr 2013 17:38:08 +0000 http://gol.framasoft.org/?p=161 Fbook_OptionLibre_1ere_couverture_petitÀ l’heure où les manœuvres politiques et lobbyistes cherchent à étendre et renforcer les droits de propriété intellectuelle, un nouveau système construit sur la base des licences libres vient concurrencer et devancer le précédent en termes d’innovation et de création.

Dans leurs fondements juridiques, les licences libres interrogent à plus d’un titre les usages de la propriété intellectuelle en cours depuis des siècles. En moins de trente ans, le mouvement du Libre a réalisé une telle révolution, à la fois technique et culturelle, que le nombre de licences n’a cessé d’augmenter, formalisant de multiples manières les rapports entre les auteurs, les utilisateurs et l’œuvre.

Quelle stratégie adopter dans le choix d’une licence et comment concilier ce choix avec un modèle économique ? Quelles sont les compatibilités entre les licences et comment envisager l’équilibre entre les droits existants et éprouvés (droit d’auteur, brevets, etc.) et la permissivité propre au Libre ? Dans cet ouvrage documenté, objectif et pédagogique, Benjamin Jean élabore une base saine et pérenne de discussions et d’échanges entre tous les acteurs du Libre. Se livrant à un véritable inventaire des pratiques juridiques dans ce domaine, l’auteur nous permet de les appréhender finement et encourage à les perfectionner et les porter dans d’autres secteurs.

Après une présentation du cadre légal associé aux créations de l’esprit, initialement conçu comme un système en équilibre, l’ouvrage plonge le lecteur dans ce nouveau paradigme des licences libres. Tout en évitant la simple exposition de règles et de normes, c’est de manière méthodique que seront abordées les notions juridiques à la base des nouveaux rapports entre les acteurs. Une sérieuse analyse de la maturation de ce système et un repérage des bons réflexes et des principaux écueils, permettront enfin d’aborder une étude pratique et éclairée des quelques licences libres les plus utilisées.

Auteur : Benjamin Jean
Titre : Option Libre. Du bon usage des licences libres
Licences : LAL 1.3 ; GNU FDL ; Creative Commons By-Sa
Prix : 20 EUR
ISBN : 978-2-9539187-4-8
Première édition : Décembre 2011, Framasoft
Format : broché – 155 x 200 mm
Poids : 464 gr.
Nombre de pages : 307 (+ xvi)
Diffusion: Téléchargez librement ou achetez la version papier: Framabook.org
]]>
https://gol.framasoft.org/option-libre-du-bon-usage-des-licences-libres/feed/ 0
Histoires et cultures du Libre https://gol.framasoft.org/histoires-et-cultures-du-libre/ https://gol.framasoft.org/histoires-et-cultures-du-libre/#comments Tue, 16 Apr 2013 17:29:03 +0000 http://gol.framasoft.org/?p=156 hcl-petitFruit de la collaboration inédite d’auteurs provenant d’horizons disciplinaires différents, par des approches thématiques et des études de cas, cet ouvrage propose une histoire culturelle du Libre non seulement à travers l’histoire de l’informatique, mais aussi par les représentations sociales, philosophiques, juridiques et économiques qu’a cristallisées le mouvement du logiciel libre jusqu’à nos jours.

À l’aide de multiples clés d’analyse, et sans conception partisane, ce livre dresse un tableau des bouleversements des connaissances et des techniques que ce mouvement a engendrés. Le lecteur saura trouver dans cette approche ambitieuse et prospective autant d’outils pour mieux comprendre les enjeux de l’informatique, des réseaux, des libertés numériques, ainsi que l’impact de leurs trajectoires politiques dans la société d’aujourd’hui.

Direction : Camille Paloque-Berges et Christophe Masutti
Titre : Histoires et cultures du Libre. Des logiciels partagés aux licences échangées
Licences : Creative Commons CC-By
Prix : 25 EUR
ISBN : 978-2-9539187-9-3
Première édition : Mai 2013, Framasoft
Format : broché, 14,5 x 21 cm
Poids : 830 gr.
Nombre de pages : 580 dont xxiii
Diffusion: Télécharger librement, ou acheter la version papier sur le site Framabook.org
]]>
https://gol.framasoft.org/histoires-et-cultures-du-libre/feed/ 0